5 questions aux fidèles du Nördik Impakt

En 15 ans, Le Nordik Impakt s’est installé comme l’évènement incontournable electro. Chaque année nous y croisons des têtes récurrentes comme Thomas et Célia. C’est autour d’un verre qu’on a discuté de leur passion pour le festival :

diptyque
Vous revenez régulièrement au Nördik, qu’est ce qui rend ce festival aussi magique ?

Thomas : C’est un vrai rendez-vous annuel attendu. C’est toujours l’occasion de passer de bons moments entre potes ! Je suis un féru de festivals, je fais une bonne partie de ceux de la région, et c’est vraiment cool d’avoir un évènement comme celui-ci après l’été.

Célia : Pour l’ambiance ! On est à Caen sans vraiment y être. C’est une vraie bulle où on se retrouve tous ensemble.

 

Le festival a pas mal bougé, que ce soit la programmation, mais aussi les changements de lieu, le public. Vous avez aussi ressenti ces changements ?

Thomas : Carrément, rien que par la migration du Cargö vers le parc expo, on sent que le festival prend de l’ampleur ! Sur la programmation, j’ai l’impression qu’il y a plus de groupes à découvrir chaque année.

Célia : Sur le plan musical, c’est beaucoup plus éclectique, je trouve. J’étais assez fan de la presqu’ile, on est un peu plus confiné au parc expo, mais l’ambiance y reste magique !

 

Vous avez de vrais bons souvenirs qui vous ont marqué sur ce festival ?

Thomas : Sur le plan musical, La découverte de Woodkid sur scène. Il est fou ! Sa voix, sa prestance. Pour l’anecdote : L’édition 2013, J’ai perdu mes amis qui devaient me ramener, je n’avais plus de batterie. Du coup j’ai pris la navette du retour, je suis tombé sur des anglais qui voulaient visiter la ville. Bref, on a sympathisé, on est parti en boite ensemble, et je suis rentré à 6h chez moi. Le Nördik c’est aussi de belles rencontres !

Célia : Le meilleur artiste que j’y ai vu est Woodkid sans hésitation !
Ce festival regorge de bons souvenirs pour moi. Je fête mon anniversaire toujours pendant le Nördik. On fait un grand repas entre amis avant de partir en concert, c’est la tradition !

 

Pour vous, quelle est la recette du Nördik réussi ?

Thomas : Pour moi, un bon Nördik repose sur deux choses : les belles découvertes d’artistes et faire la fête avec mes amis.

Célia : Les Nördik Appart sont des moments que j’aime beaucoup, sur le principe même d’ouvrir ses portes à des inconnus pour partager une passion musicale. Sinon, un bon Nördik est, pour moi, accompagné de découvertes et d’artistes surprenants.

 

J’imagine que vous avez regardé la prog’ de la prochaine édition. Il y a un artiste en particulier que vous attendez de voir sur scène ?

Thomas : Superpoze va être une vraie découverte pour moi alors qu’il est normand. Après j’y vais surtout pour découvrir. Le fait de ne pas connaitre tous les artistes permet de ne rien attendre de spécial et d’être souvent agréablement surpris !

Célia : rødahd, que j’attends avec impatience !

J'ai toujours eu l'impression que mes vinyles sonnaient terriblement mieux entre 1h et 4h du matin. Demandez à mes voisins !

Commentaire

5 questions aux fidèles du Nördik Impakt

Par Ambroise Carrière Temps de lecture : 3 min
0