Art Sonic : le meilleur petit festival de France !

Art Sonic sort du lot : entre assumer sa taille de petit festival et miser sur la convivialité, l’équipe se rapproche de la recette magique qui provoque un complet toujours plus tôt chaque année. On a voulu en savoir plus avec Xavier Carjuzââ, coordinateur du festival.

©loewen

Comment s’annonce cette 22ème édition d’Art Sonic ?

Tous les voyants sont au vert. L’offre de noël limitée à 500 pass est partie en dix secondes, sans même avoir annoncé un seul nom ! C’est incroyable d’avoir une confiance aussi forte de la part de nos festivaliers. On pense faire complet vers le 15 juin si les prévisions sont bonnes.

Cette nouvelle année est marquée par l’affaire Cantat. Qu’est-ce qu’on se dit quand on voit d’autres festivals dans cette polémique ? Ouf, on l’a pas programmé ?

C’est un sujet délicat sur lequel nous n’avons pas pris position, même s’il y a de l’empathie auprès des programmateurs. Je continue personnellement de beaucoup échanger sur ce sujet autour de moi. C’est aussi pour ça qu’on organise un festival à la base, pour échanger et construire. Mais cette période a été très pénible, et engendrera encore de nombreux débats.

Rilès, Lorenzo, Thérapie Taxi … On sent un énorme vent de jeunesse, est-ce une volonté du festival d’être toujours proche du jeune public ?

C’est sûr. Cette année est peut être plus jeune sur le style musical et la génération des artistes programmés. On le ressent surtout sur le haut de l’affiche : les artistes hip hop sont les têtes d’affiche alors qu’ils étaient numéro 2 ou 3 il y a quelques années. C’est l’une des attentes de notre public 15 / 35 ans.

Mais le concept d’Art Sonic a toujours été d’ouvrir les esthétiques et les âges : on ne fait pas du jeunisme !

Damso par exemple s’adresse à un public super large. Je l’ai vu plusieurs fois en live, les personnes autour de moi étaient très éclectiques. Art Sonic a d’ailleurs toujours programmé du hip hop, même s’il n’a pas toujours été toujours été populaire : La Rumeur, TTC, Svinkels, Saïan Supa Crew dans les années 90, puis Joey Starr, Stupeflip, IAM ou plus récemment Bigflo & Oli, Vald ou le $-Crew.

En parlant de public jeune, avec Kid Sonic vous accueillez votre public de demain ?

Les bénévoles des débuts sont aujourd’hui parents, ils ne peuvent plus forcément consacrer autant de temps au festival. Kid Sonic leur donne l’occasion d’allier famille et bénévolat. On voit les gamins des premières éditions de Kid Sonic venir au festival : c’est une sensation super agréable.

©NicoM

Aviez-vous déjà vu un succès aussi explosif et auto-produit comme Rilès ?

Oui, il y a eu Petit Biscuit l’année dernière. Une expérience mémorable, nous avions dû le programmer avant minuit car il était mineur à ce moment ! C’est une nouvelle génération qui sait parfaitement utiliser les nouveaux outils comme les réseaux sociaux. Ils ont une oreille musicale incroyable qu’ils éduquent avec une immense bibliothèque qu’est le streaming. C’est un avantage.

N’avez vous pas peur de provoquer des crises cardiaques en passant de Feu Chatterton à Pleymo ?

Au contraire, c’est un kiff ! Je pense que nous avons gagné le statut de festival de confiance avec notre public : on y va pour découvrir, pour s’ouvrir à d’autres styles, d’autres manières de s’exprimer. On ne fait pas n’importe quoi non plus : on ne verra pas de groupe qui s’ouvre les veines sur scène …

Art Sonic a été élu meilleur petit festival de France par Festival Awards. Comment expliques-tu cet engouement ?

En toute humilité je ne l’explique pas ! L’année dernière c’était la Route du Rock qui a une renommée nationale. Ce prix est décerné par les votes du public, ça montre son engagement et sa fidélité. Nous étions super émus en récupérant ce prix, cela récompense toute l’équipe et les bénévoles qui constituent 100 % des forces vives : je suis le seul salarié.

 

Retrouvez ici la programmation d’Art Sonic.
Les KidSonic sont gratuits.

J'ai toujours eu l'impression que mes vinyles sonnaient terriblement mieux entre 1h et 4h du matin. Demandez à mes voisins !

Commentaire

Art Sonic : le meilleur petit festival de France !…

Par Ambroise Carrière Temps de lecture : 4 min
0