Bagarre imagine son club parfait : 12345 club !

Depuis quelques mois on nous parle de startup nation. Alors pour cette interview nous avons décidé d’être entreprenant et proposer à Bagarre de passer de la vie de club à gérant de club. Pendant près d’une heure au Tetris, nous avons imaginé le club parfait selon les cinq têtes du groupe.

La musique

De tout. Comme sur internet, il y aurait une profusion de sons. C’est cela être en phase avec son époque. Un mélange chaotique et même des fois bête comme sur Soundcloud. On a grandi au côté d’un collectif parisien qui s’appelle « Fils de Vénus » et qui organise des soirées à Paris dans ce délire. Le hip hop se mélange avec tous les autres styles électro. Il faut qu’il y ait du live aussi, pas que du DJ.

Les videurs

Le physio’ est celui qui est garant du bon mélange, on lui demandera de faire attention à la mixité sociale.

Je crois qu’on en a marre de se faire recaler en permanence quand on porte un pantalon survêt’.

Il faut qu’il comprenne que derrières les apparences il y a aussi l’appartenance à une communauté. On n’oublie trop fréquemment que le club est juste un lieu, ce sont les gens à l’intérieur qui forment le caractère du club. D’ailleurs nos videurs seront de la maison, pas question de faire appel à une boite extérieure qui n’aura pas l’ADN du club.

La tenue

On retrouvera les habits du peuple : des jeans, des survêt’, des baskets … C’est comme les pâtes et le riz, tout le monde en a chez soi. Il faut venir avec ses meilleurs sap’, là où tu te sens beau. Si c’est un vieux jogging dégueulasse, libre à toi, même si personne te péchora. On veut que tout le monde s’invente différemment : il faut pousser les nuances.

La décoration

Beaucoup de bière par terre. Il sera sombre avec des croix à l’envers et des têtes de moutons accrochées. Ou alors en mode squat, très bétonné, genre usine. Il faut pas qu’il soit clinquant, sinon il y a le risque de se sentir cheum à l’intérieur. Le club sera haut de plafond pour libérer le son. La décoration la plus importante sera les enceintes : un sound system. En fait, il faut que la décoration te permette de te sentir totalement libre. Un lieu éphémère où tu peux écrire sur les murs si tu en as envie. Si tout le monde se sent responsable du lieu, personne n’aura envie de faire n’importe quoi. Tu ne te diras pas que la responsabilité est uniquement sur les épaules d’un patron.

Ce qu’il y aurait derrière le bar

Une voyante qui lit le taro ou un gars qui coupe des fait des tatouages ou coupe des cheveux. Tu crées un lieu de transformation , c’est marrant ce genre de choses atypiques surtout quand c’est définitif. Et puis dans le club du futur, il y aura de la vente de drogues. Il y a tout à y gagner de passer à la légalisation avec une sorte de permis. Le club sera responsable de la consommation, exactement comme l’alcool et pourra proposer de la drogue de qualité.

J'ai toujours eu l'impression que mes vinyles sonnaient terriblement mieux entre 1h et 4h du matin. Demandez à mes voisins !

Commentaire

Bagarre imagine son club parfait : 12345 club !

Par Ambroise Carrière Temps de lecture : 3 min
0