Combien rapporte le streaming aux groupes normands ?

Le point commun entre une voiture récente et un ordinateur dernier cri ? La majorité des ingénieurs oublieront d’intégrer un lecteur CD dans leur produit. La nouvelle n’est pas fraiche : le CD a connu des turbulences dont il ne se remettra jamais. Le streaming suffira-t-il à remplacer cette source de revenu pour un groupe à dimension régionale ?

À l’époque, pas de concert sans un coin de table avec des CD à vendre.

Le CD est l’une des grandes étapes dans le développement d’un groupe. À peine après avoir foulé la première scène d’un bar ou d’une salle des fêtes, l’envie de partager sa musique sur la petite galette est commune à l’ensemble des musiciens. Plus qu’un outil de promotion à destination des pros (programmateur, label …), le CD est une véritable source de revenu à un moment où les finances sont timides. « Lors de notre concert au festival Beauregard à Caen, nous avions vendu plus de 300 albums. À 15 € l’unité c’est un véritable plus pour financer l’enregistrement de nouveaux titres ou le tournage d’un clip. À l’époque on a compris qu’on ne ferait plus de concert sans un coin de table avec des CD à vendre. » se remémore Flo des Lanskies.

Un groupe de rock ne va pas vendre le même nombre de CD qu’un DJ.

Depuis 1980 le paysage des supports sonores ont bien évolué comme le montre ce GIF :

30years
Dès 2005 apparait la notion de musique à vendre sur internet et ce n’est qu’un début. Des services comme Zimbalam apparaissent et permettent pour seulement quelques dizaines d’euros de mettre à disposition sa musique sur toutes les grandes plateformes de streaming. Pour 34 € 99 un groupe peut être distribué sur Deezer, Spotify, iTunes ou encore Tidal. Toutes ces plateformes n’ont toujours pas trouvé un business model rentable et pourtant des géants comme Apple ou Jay-Z se lancent à leur tour dans la musique tout illimité.
Une question apparait pour les groupes en développement : dois-je toujours presser des CD ? ou dois-je diffuser ma musique uniquement sur internet ? Presser quelques centaines de CD peut revenir jusqu’à 20 fois plus cher… Comme toute bonne réponse de normand « Tout dépend … ». Tout dépend du public qui peut voir le CD comme une façon de soutenir le groupe au delà même de la fonction initiale du produit. Dans ces cas là, il ne faut pas casser l’opportunité. Tout dépend du style aussi : un groupe de rock va vendre plus facilement des CD lors de sa tournée qu’un DJ.

Le streaming c’est cool pour se rembourser nos cordes de guitare.

Tout cela peut paraitre surprenant : donner accès à sa musique devient payant non plus pour l’auditeur mais pour le groupe. En fait, les 34 € 99 sont un droit d’accès qui correspondent à des frais de service. Ensuite le groupe se verra reverser 90 % de ses royalties. C’est à dire que l’artiste touchera 90 % du montant fixé par les plateformes de streaming à chaque écoute. Là où le bât blesse c’est justement le montant : 0.0082 € pour Deezer France et 0.0062 € pour Spotify. « En fait il faut pas considérer cela comme un revenu mais comme un plus .. Par exemple c’est cool pour se rembourser les cordes de guitare ! » ironise Alexis anciennement Born In Alaska et maintenant Bye Bye Leone. Le calcul est simple, pour rembourser le droit d’accès il faut générer plus de 5 600 écoutes. Quand on sait qu’un groupe local génère entre 500 et 10 000 vues sur une vidéo Youtube, on comprend rapidement qu’il ne fera pas beaucoup de bénéfice.

Au delà des royalties, le streaming permet de rendre la musique accessible partout dans le monde et créé des surprises. Alexis se rappelle : « À chaque fin de trimestre nous avons un rapport détaillé des écoutes de nos titres sur ces plateformes. En regardant de plus près, nous avions remarqué que notre titre « Playing For The Sun » a été joué plus de 25 000 fois en Espagne en quelques jours. On a jamais su pourquoi … ».

J'ai toujours eu l'impression que mes vinyles sonnaient terriblement mieux entre 1h et 4h du matin. Demandez à mes voisins !

Commentaire

Combien rapporte le streaming aux groupes normands…

Par Ambroise Carrière Temps de lecture : 3 min
0