Interview plage pour Mezzanine !

Après un concert au pied de la plage de Cabourg Mon Amour, Mezzanine a pris le temps de répondre à nos questions. Le cadre du festival était parfait pour évoquer le style « rock de plage » autodéclaré par le groupe Havrais :

Pourquoi parlez-vous de style « Rock de Plage » ?

Maxime : J’ai voyagé neuf mois en Australie pour faire essentiellement du surf. Je suis resté quelques temps sur des super spots de surf, notamment à Noosa qui est paradisiaque. J’ai écrit plusieurs de nos chansons sur cette plage.

Vous êtes tous Havrais, que vous évoque la plage du Havre ?

C’est comme cela qu’on mesure le côté vivant de notre ville. Par exemple l’année dernière c’était les 500 ans de la ville. Ils ont fait venir une compagnie de structures géantes animées qui s’appelle Royal De Luxe et il y a peu de temps c’était Carabosse qui a mis le feu à la plage ! Un spectacle magnifique.

Que retenez-vous de votre journée sur la plage de Cabourg ?

Il y a du sable ! Au moins les galets de la plage du Havre ne rentrent pas dans les chaussures. Mais bon, c’est plus exotique.

Dans votre communication l’Australie prend l’ascendant. La Normandie fait moins rêver ?

Ha non on n’est pas d’accord ! On est des fervents défenseurs de notre région. Il y a un célèbre rappeur local qui a une punchline sur Le Havre : « La Californie à deux heures de Paris ».

C’est votre première date sur une plage ?

On a beaucoup joué sur les plages. L’été dernier nous sommes partis avec deux voitures remplies de matos et on a monté une petite tournée complètement à l’arrache qu’on a appelé « la tournée des terrasses ». On allait jouer dans les bars des plages. On avait que quatre dates de calées, le reste c’était du dernier moment. En tout on a joué 12 fois en 11 jours.

Quel serait le top 2 des plages où vous aimeriez jouer ?

Juliette : Santa Cruz, c’est la seule plage où j’ai réussi à faire du surf.
Maxime : Et Nooza, pour jouer les morceaux que j’ai écris là bas.

Vous préféreriez surfer avec MacDemarco ou Kevin Parker (Tame Impala) ?

Maxime : Le premier album de Tame Impala m’a beaucoup influencé. Mais je ne choisis pas : je surfe avec les deux en tandem sur une grande planche !

Quels sont les prochains projets à venir ?

On fait une tournée des terrasses numéro deux pour bien profiter de l’été ! On passera notamment dans le Cotentin.

 

Interview réalisée par Jeff Sergent

J'ai toujours eu l'impression que mes vinyles sonnaient terriblement mieux entre 1h et 4h du matin. Demandez à mes voisins !

Commentaire

Interview plage pour Mezzanine !

Par Ambroise Carrière Temps de lecture : 2 min
0