L’auto-interview végétarienne d’audioFILM

Thomas et Pauline forment le duo audioFILM depuis 2015. Si les deux caennais se sont trouvés musicalement, ils sont également tous les deux végétariens, respectivement depuis 3 et 4 ans. Pour nous, ils ont accepté de se prêter au jeu de l’auto-interview, en répondant à quelques questions souvent posées aux adeptes de ce régime alimentaire qui a le vent en poupe !

C’est quoi être végétarien ?

Thomas : selon mon dico Larousse édition 1973 la définition de « végétarien » c’est « qui ne consomme pas de chair animale ». Donc en gros pas de viandes (blanches ou rouges), pas de poissons ni fruits de mer.

Pauline : sachant qu’il faut aussi faire attention aux produits qui contiennent des dérivés animaux comme la gélatine. Ce genre de choses se retrouvent dans certains dessert par exemple.

Thomas en train de déguster un délicieux sandwich falafel au Beroya !

Est-ce que c’est pas un peu compliqué au quotidien ?

Thomas : ça demande un peu de recherche et de travail au tout début, mais une fois que tu as identifié les produits qui ne cadrent pas, tes courses ne prennent pas plus de temps. Et puis machinalement tu finis par regarder les étiquettes des produits que tu ne connais pas…

Pauline : on trouve de plus en plus d’alternatives végétariennes et végétaliennes, notamment dans les restaurants, donc je dirais que c’est de moins en moins compliqué au final, même si beaucoup de gens s’emmêlent encore les pinceaux quand on dit qu’on est végétariens !

Justement en temps que musiciens amenés à vous sustenter dans les catering, vous avez des anecdotes à ce sujet ?

Thomas : il y a le traditionnel « si, si, les végétariens mangent du poisson, je le sais ma cousine est végétarienne » pour justifier qu’on te serve un sandwich crevettes-thon qui sent la mort, ahah. D’ailleurs au passage ça me fait toujours halluciner les professionnels de la restauration qui ne s’intéressent pas aux différents régimes alimentaires… Imagine le mec te sert un truc auquel tu es allergique 1h avant de monter sur scène, bon courage !

Pauline : ça dépend des endroits où l’on joue. Dans une SMAC ou un gros festival par exemple les équipes sont habituées aux régimes spécifiques, donc il y a souvent une alternative – même si c’est parfois juste des crudités. De toute façon avant de jouer c’est rarement le moment où tu te pètes le bide comme au Réveillon ! On a quand même l’expérience inverse sur un tremplin à Cherbourg : on nous a servi en dessert une corbeille de fruits ÉNORME, genre 2 kilos de fruits frais lavés et coupés avec amour, on était tout fous.

Et pour le dessert, muffin vegan au Dolly’s 2 Go !

Le veganisme vous y songez ?

Thomas : je ne pense pas finir vegan, pour plein de raisons, mais végétalien (absence totale de produits animaux dans l’alimentation N.D.L.R.) carrément. Ça fait des années que je n’achète plus d’oeufs, de lait, de miel, de yaourt… Le principal souci reste le fromage. C’est une vraie addiction, mais j’y travaille !

Pauline : j’y pense depuis que je suis végétarienne, j’ai supprimé tous les produits animaux de mes courses, mais lorsque je mange à l’extérieur, je reste malheureusement encore un peu prisonnière de l’offre. Les restos où tu peux faire un vrai repas vegan à Caen il y en a très peu, mais en alternant les lieux tu peux éviter de trop tourner en rond ! J’ai aussi arrêté d’acheter du cuir, de la laine, je fais attention aux produits d’hygiène et aux cosmétiques, j’achète uniquement des trucs vegan et cruelty free !

Notre TOP 5 des options veganes à Caen

Beroya – 24 avenue de la Liberation
Un resto rapide syrien, tenu par un patron adorable.

Dolly’s 2 Go – 18 rue Montoir-poissonnerie
Notre référence pour les desserts !

Ô Chato – 28 rue du vaugueux
La meilleure pizzeria de Caen selon nous !

Greedy Guts – 15, rue de Bras Restaurant 
Bon bah là, c’est un peu le paradis.

Pita Pit – 21 Boulevard du Maréchal Leclerc
Ils ont 4 sandwiches végés, dont 3 peuvent être vegans.

Enjoy !

www.paulineleclercq.com

Commentaire

L’auto-interview végétarienne d’audi…

Par Pauline et Thomas Temps de lecture : 4 min
0