Portier Dean : l’humilité et le travail !

Grosses actualités pour Portier Dean qui organise sa soirée Carte Blanche au Cargö ce jeudi 4 octobre et sort son album le 12 octobre. Pas de quoi bousculer Gildas et Gwendal qui sont fidèles à leur force tranquille.

Il y a quelques jours, nous rencontrions Tonton, le programmateur du Cargö qui vous décrivez comme des « bosseurs », des acharnés. Vous confirmez ?

Gildas : C’est parfaitement juste. On est assez lucide sur la manière dont nous sommes arrivés au Cargö ! C’était pour un tremplin auquel nous n’étions absolument par préparé. Beaucoup de personnes sont restées très perplexes en voyant qu’on l’avait remporté.
Gwen : Nous les premiers !
Glidas : On savait aussi qu’esthétiquement ça ne parlait pas à énormément de monde. On a essuyé beaucoup beaucoup de remarques et de critiques les deux trois premières années. Nous ne sommes jamais découragés, nous avons redoublé d’efforts.

Comment vous preniez ces remarques ?

Gildas : Avec humilité.
Gwen : On était conscient de la marge de progression que nous avions. Concert après concert les amis qui nous suivaient nous faisaient des retours et nous rassuraient en nous montrant nos progrès. Ça nous a permis de rester tenace.
Gildas : Le gros de notre travail a été sur le live, la présence scénique et le chant.

Cette écoute des remarques est-elle à l’origine des touches électro apparues sur vos derniers enregistrements ?

Gildas : Nous aimons la folk mais il faut dire ce qui est : c’est un très bon style quand tu as pas de matos’ au départ. Nous avions juste des guitares et un tom de batterie.
Gwen : Du coup ça sonnait folk. Ensuite on a acheté du matos’ comme des claviers. Cela nous a rendu curieux, on a joué avec ces instruments et expérimenté de nouvelles choses.
Gildas : À cela il faut ajouter notre ouverture musicale, on écoute beaucoup de choses depuis le lycée : grunge, folk, métal, pop. C’est un grand brassage.

Après deux EP vous sortez votre album, c’était une étape incontournable dans votre carrière ?

Gwen : Entre les deux premiers EP il y a eu un temps assez bref. On avait envie de casser le rythme, de se poser et créer un répertoire entier pour avoir une sorte d’unité.
Gildas : On a opéré une sélection et certains morceaux ont terminé à la poubelle. Ça nous a rassuré d’arriver à un stade où on peut s’offrir le choix. C’est qu’on commence à avoir assez de matière pour créer un projet consistant et cohérent.

Comment avez-vous organisé la soirée carte blanche à Portier Dean ?

Gildas : Ca fait déjà plus d’un an qu’on a terminé l’album, c’est à ce moment que le Cargö nous a proposé une soirée pour sa sortie. On a tout de suite imaginé une programmation de rêve : Youth Lagoon ; Soulwax ; Mount Kimbie …  Bref, des groupes pas accessibles pour ce genre de soirée (rires) !
Gwen : Ensuite on a vu Tonton, le programmateur du Cargö, on a donné nos directions artistiques et revu en fonction des budgets et des esthétiques. Bagarre était dans notre top.
Gildas : J’avais aussi découvert Lenparrot aux Transmusicales 2016 ou 2017. Ces nantais m’avaient bluffé par la force de leurs compositions minimalistes tout en restant très mélodieuses. Ils seront en ouverture de la soirée en version solo piano / voix. Il y a notre pote rennais TV PETROL aussi qui est un pote, il est génial. Il fait des morceaux extraordinaires avec juste une batterie et une espèce de guitare …
Gwen : C’est l’un des mecs les plus talentueux que j’ai rencontré !
Gildas : Pour les DJ Set, ce sont les copains d’Annie Calva et de Samba de la Muerte. Au delà de la programmation, nous sommes heureux d’avoir réunis sur scène beaucoup de personnes qui comptent à nos yeux !

La soirée Portier Dean est en entrée libre et gratuite le jeudi 4 octobre au Cargö.
L’album Ancient Majesty de Portier Dean sortira le 12 octobre.

 

J'ai toujours eu l'impression que mes vinyles sonnaient terriblement mieux entre 1h et 4h du matin. Demandez à mes voisins !

Commentaire

Portier Dean : l’humilité et le travail !

Par Ambroise Carrière Temps de lecture : 3 min
0