ST-LOVE : la compilation en 17 titres !

Depuis quelques semaines, une compilation d’artistes saint lois nommée « What’s Up St Love » est sortie. A l’origine de cette initiative, Anthony MOISSON, coutumier de l’exercice avec son labelRa n’ Bo Records. Il répond à nos questions pour tout connaitre du projet :

Comment as-tu fait la sélection des artistes sur cette compilation ?

Malgré ce que l’on dit, il se passe des choses dans la scène Saint-Loise. L’idée de What’s Up St Love est de faire rayonner ceux qui sont actifs, que je connais et qui font un travail de qualité. Je ne recherche pas l’exhaustivité mais une sélection subjective, qui correspond aux esthétiques que j’affectionne : Pop, Rock, Rock Indie. Je ne me suis pas intéressé à la variété, au rap, métal ou encore au hardcore.

Est-ce un clin d’oeil à la première compilation que tu avais sorti il y a plus de 10 ans ?

C’est dans le prolongement des trois compilations en 2002, 2005 et 2008 produite par Ra n’ Bo Records, mon label. Cette pause de dix ans s’explique par mon absence de Saint-Lô, j’avais moins de visibilité sur la scène. Il y a eu d’autres structures qui ont fait ce travail, notamment Annoying Success Label.

Anthony Moisson à l’initiative de la compilation

Dirais-tu que c’est une compilation CD ou stream ?

À la base c’est clairement une compilation en streaming par soucis de budget et pour coller aux usages d’aujourd’hui. Je suis le premier à acheter moins de CD et j’ai jamais aimé télécharger (que ce soit légalement ou illégalement). Grâce au soutien de la municipalité de Saint-Lô, nous avons pu éditer 1.000 CD promos qui sont disponibles notamment à la bibliothèque d’Agneaux et de Saint-Lô.

Vois-tu une différence dans l’accueil de cette compilation entre ces deux époques ?

Il y a plus de blogs, de webzines qu’à l’époque pour relayer cette sortie mais en même temps ils sont assaillis par l’info. On est noyé dans la masse, c’est plus compliqué d’avoir des retours. C’est paradoxal : il est plus facile d’être visible, être écouté partout dans le monde grâce au streaming et en même temps il est plus difficile de capter l’attention des auditeurs.

On voit le terme Saint Love de plus en plus utilisé, connais-tu son origine ?

Je serai incapable de te dire qui l’a utilisé en premier. C’est certainement parti des réseaux sociaux puis relayé au fur et à mesure notamment avec les rendez-vous soniques et un festival électro de la ville. Ça sonne bien, nous sommes tous attachés à notre ville d’origine, que ce soit moi ou tous les musiciens. C’est aussi ça l’idée de cette compilation, créer un projet qui rassemble autour de nos origines.

Une initiative qui sera répétée ?

C’est beaucoup de boulot : il faut l’autorisation de la SACEM, gérer les prestataires … Je ne suis pas sûr d’avoir le courage de le faire encore une fois. Peut être une autre structure reprendra le relais. Pourquoi pas le Normandy autour de leur mission de soutient de la scène ?

 

Pour écouter la compilation : https://fanlink.to/whats-up-saint-love

J'ai toujours eu l'impression que mes vinyles sonnaient terriblement mieux entre 1h et 4h du matin. Demandez à mes voisins !

Commentaire

ST-LOVE : la compilation en 17 titres !

Par Ambroise Carrière Temps de lecture : 3 min
0