#Podcast – Nicolas d’Aprigny : “que faire après un Etienne Daho ?”

Cette fois-ci nous ne sommes pas avec un artiste mais bien avec le directeur programmateur des Rendez-Vous Soniques. Nicolas d’Aprigny se livre et avoue que son objectif principal est de susciter la curiosité. Il se passe quelque chose à Saint-Lô. Un festival à taille humaine, de petites jauges, une période automnale… découvrez les coulisses du projet par les mots de son fondateur :

Comment l’idée des Rendez-Vous Soniques t’est-elle venue ?

“Le projet du festival est indissociable du Normandy. Dans notre saison annuelle, on sait qu’il faudra composer avec les Rendez-Vous soniques. Nous ne sommes pas dans une grande ville : 20 000 habitants, on a senti que le Normandy avait besoin d’être porté par un festival en automne. Depuis 2005, ce rendez-vous est devenu un rituel pour les saint-lois. Le festival est porté par le Normandy”.

Pourquoi avoir changé la fréquence du festival ?

“Entre 2005 et 2015, on ne faisait qu’une édition tous les 2 ans. Ça change tout, on avait besoin de fidéliser notre public, on oubliait des choses. Depuis qu’on a changé la fréquence pour réaliser une édition par an, on se rend compte que cela fonctionne beaucoup mieux. Dans ma tête je suis déjà sur l’édition 2020”.

En tant que papa as-tu une volonté particulière de toucher les jeunes ?

“Je pense que cela fait partie de l’ADN du festival. C’est l’accessibilité à tous ! Le festival des Rendez-Vous Soniques doit parler à tout le monde. On vit dans un monde où beaucoup de choses sont formatées, nous voulons ouvrir les esprits de nos festivaliers et proposer diverses propositions artistiques qui rassemblent un public très large et que les saint-lois se l’approprient. On ne sera jamais dans une optique commerciale et jamais prisonnier de l’aspect économique. Quand je programme je pense avant tout à l’artistique”.

L’interview complète de Nicolas d’Aprigny juste-là :

Pour retrouver l’ensemble de notre série de podcasts, rendez-vous sur ce lien. Une fois de plus, La Caisse d’Épargne Normandie était particulièrement fière de pouvoir soutenir le Festival des Rendez-Vous Soniques avec sa marque Normandr !

Je me range souvent derrière ces quelques mots de V. Hugo : "la musique est la vapeur de l'art. Elle est à la poésie ce que la rêverie est à la pensée, ce que l'océan des nuées est à l'océan des ondes".

Commentaire

#Podcast – Nicolas d’Aprigny : “…

Par Valentin Cimino Temps de lecture : 2 min
0