Retour sur 3 jours de grosse chaleur à Cabourg Mon Amour

Cabourg Mon Amour – 7ème édition

Comme d’habitude, les organisateurs de Cabourg Mon Amour ont choisi un week-end avec une météo parfaite. Bien joué les gars ! Tous les ans, la même équation se répète : de la chaleur, du soleil, une mer fraîche, certes, mais appréciable néanmoins, et des groupes en pleine forme. Retour sur 3 jours de pur bonheur.

Avec l’équipe Normandr, on a alterné entre les deux scènes du festival, la mer et le salon Coquatrix, en haut du Grand Hôtel de Cabourg, c’est là que nous tournions nos podcasts avec les artistes du festival. On a parlé d’amour avec Global Network, Miel de Montagne, Tessa B, The Pirouettes, VideoClub et Marie-Flore. Vous pourrez découvrir nos épisodes très bientôt, un peu de patience, ils ne devraient plus tarder à sortir.

Plage de Cap Cabourg

À ce propos, vous pouvez d’ores et déjà retrouver nos premiers podcasts qui parlent des coulisses de Cabourg Mon Amour. On a passé quelques heures avec l’équipe organisatrice du festival, Romain, Mathilde, Loïc et Clara pour tenter de mieux connaître l’histoire, l’ADN, et les choix de programmation faits sur le festival. En attendant, on vous parle du week-end parfait qui vient de s’écouler, et on s’arrête sur les artistes qui nous ont le plus marqué :

À Cabourg, tout est réuni pour que le festival se déroule à merveille. C’est précisément ce que cette 7ème édition CA-NI-CU-LAIRE, nous a confirmé. La plage est belle, le sable est fin, la température grimpe et les premiers groupes commencent à s’installer. Les balances sont faites et on entend les premières paroles de Pourquoi Pas, de Miel de Montagne. Quelques instants suffisent pour que nous nous rapprochions de la scène. C’est parti ! Les mélodies de Milan, jeune artiste de 25 ans, vacillent entre du Sébastien Tellier et du Mac de Marco. On adore !

Miel de Montagne

On avait hâte de pouvoir écouter en live l’artiste français. Miel de Montagne est en pleine forme, on se laisse bercer par ses rythmiques, on plane, on tourne la tête, on aperçoit les vagues, c’est le bonheur absolu. Il est accompagné de Diego à la batterie, le duo nous fait vibrer : des instrus légèrement teintées d’électro et pimentées de pop. C’est un grand oui !

Les premiers festivaliers se rapprochent timidement de la scène, il est encore tôt, la soirée n’a pas réellement commencé, le soleil tape encore très fort. Pourtant, petit à petit, l’ambiance monte, Milan capte bien son public. On sent qu’il s’éclate sur scène. C’est certainement cette transmission de bonnes ondes qui nous fait tant apprécier le live que Miel de Montagne nous offre.

Samedi est clairement la journée qui a connu le plus d’affluence et les plus grosses températures, accessoirement. Les festivaliers normands et parisiens ont répondu présent. Même programme pour tout le monde : un passage obligé à l’eau avant de se rendre sur le sable brûlant de Cabourg Mon Amour. On se rapproche de la grande scène pour écouter The Pirouettes. Le duo annécien, composé de Vickie et Léo sont clairement attendus par le public. C’est plein d’énergie, c’est péchu et très bien travaillé. Ils se fondent parfaitement dans le cadre du festival.

The Pirouettes

Le soleil se couche, la température passe en quelques minutes, de 32°C à 24°C, et on dit au revoir à la canicule. L’occasion pour nous de changer de scène et d’ambiance avec La Créole. Un collectif de fou furieux : c’est clairement LA découverte de ces 3 jours. Quatre créatifs parisiens qui se sont associés et qui ont monté une sorte de laboratoire. Leur proposition musicale est la fusion parfaite entre un sound system jamaïcain et une ambiance underground berlinoise.

La Créole

Dimanche, les festivaliers sont fidèles, courageux, ils bravent la fatigue et la chaleur pour se remettre en selle. Avec Feu! Chatterton, la soirée démarre en trombe. Les indétrônables Kings de la chanson française sont bouillants. Un live habité, lumineux, rageur et tendre à la fois. On prend toujours autant de plaisir à les écouter.

Feu! Chatterton

En espérant que ces quelques mots vous auront fait vivre, d’une certaine manière, Cabourg Mon amour, comme nous l’avons vécu. Une édition parfaitement réussie. Pour toutes ces belles découvertes, la Caisse d’Epargne Normandie et sa marque Normandr sont extrêmement fières d’être partenaires du festival ! On se dit à l’année prochaine pour de nouvelles aventures ?

Je me range souvent derrière ces quelques mots de V. Hugo : "la musique est la vapeur de l'art. Elle est à la poésie ce que la rêverie est à la pensée, ce que l'océan des nuées est à l'océan des ondes".

Commentaire

Retour sur 3 jours de grosse chaleur à Cabourg Mo…

Par Valentin Cimino Temps de lecture : 4 min
0